Trouver le repose-menton droit pour violon

Louis Spohr a inventé l'appui-menton au début du 19e siècle et il est devenu un élément standard de l'instrument. L'intégration du mentonnier dans l'instrument est liée au répertoire de plus en plus exigeant de l'époque. Avec l'aide de l'appui-menton, il permet à la main gauche plus de liberté, en particulier dans le vibrato et le déplacement.
Beaucoup d'élèves ne savent pas que le repose-menton fourni avec leurs instruments n'est peut-être pas bien ajusté. Un repose-menton mal ajusté empêchera une bonne posture et des mouvements naturels et peut causer des maux, des douleurs ou même des blessures.
La hauteur, la forme et la position de l'appui-mentonnière doivent être soigneusement prises en compte lors du choix d'un appui-mentonnière, car il n'y a pas deux personnes qui ont la même accumulation physique. Les enseignants doivent être très vigilants et rapides à recommander des changements dans l'installation de l'instrument lorsque les élèves montrent des signes d'inconfort résultant d'un mauvais angle de la tête (nuque tordue), d'une irritation cutanée ou d'une raideur des épaules.
Pour comprendre pourquoi une bonne posture est importante, lisez Réaliser l'équilibre et la facilité dans le jeu du violon. Jouer avec des cuillières : Un instrument de musique folklorique et de percussion amusant

Un appui-menton trop haut sollicitera le cou car le joueur ne peut pas relâcher le poids naturel du crâne sur l'appui-menton, ce qui est crucial pour un bon support du violon. D'un autre côté, un appui-menton trop bas peut faire pencher la tête vers le bas, ou même inciter le joueur à baisser la mâchoire pour atteindre la surface de l'appui-menton.
Parfois, les gens confondent la hauteur de l'appui-menton avec la hauteur de l'appui-épaule. Nous ne pouvons pas compenser les joueurs avec un long cou en augmentant la hauteur du repose-épaule. Le bas du dos du violon doit toujours rester en contact avec la clavicule. Relever la hauteur de l'appui-épaule ne change que l'angle du violon mais n'apporte pas de solution au problème.
Il y a de grands repose-menton disponibles sur le marché. Alternativement, nous pouvons ajouter une couche supplémentaire de liège sous les pieds de l'appui-menton pour le soulever plus haut.
 

Le menton

La forme de l'appui-menton affecte l'angle de la tête ainsi que le confort de la mâchoire. Les joueurs préféreront des mâchoires grandes, rondes et charnues, avec un appui-menton plus plat et plus large et une arête inférieure sur le dos. Les joueurs au visage long et fin se sentiront plus à l'aise avec des crêtes plus hautes et un angle plus raide.
Selon Paul Rolland, pédagogue violoniste influent, la pente descendante de l'appui mentonnier permet la concentration du soutien près du cou, en s'appuyant contre le poids de l'instrument, sur la clavicule qui sert de pivot.
Susan Kempter, l'auteure de How Muscles Learn, a souligné l'importance d'incliner la tête vers le violon plutôt que de l'éloigner du violon. Un mauvais angle de la tête est souvent le résultat du fait que les élèves essaient de regarder la touche directement. Il est important de savoir que jouer du violon est en fin de compte un processus audio-tactile, où les doigts apprennent à toucher la bonne note par la mémoire musculaire, guidés par les oreilles.
Un cou tordu peut également être le résultat de l'incapacité du joueur à trouver le bon alignement entre l'os de la mâchoire et l'arête du mentonnier. Si l'on considère le menton comme la partie de la mâchoire située directement sous le nez, la tête doit être en contact avec l'appui mentonnier du côté gauche du menton (c'est-à-dire la mâchoire gauche). Certains ont même suggéré de ne pas l'appeler le repos "mentonnier" en premier lieu !
 

La position

Il peut être placée sur le côté (la plaque du côté gauche, avec les pieds montés sur le côté ou sur le cordier) ou au centre (la plaque du haut du cordier, avec les pieds montés sur le cordier). Il y a deux facteurs à considérer lors du choix de l'emplacement de l'appui-menton :
1) La flexibilité de l'articulation de l'épaule gauche - Lorsque l'appui mentonnier est sur le côté, l'épaule gauche doit s'étendre légèrement vers l'avant afin de former une bonne forme de main sur la touche. Les joueurs qui trouvent cela inconfortable bénéficieront d'un repose-menton placé sur le cordier.
2) La longueur du bras - Les joueurs aux bras courts auront de la difficulté à atteindre le bout de l'arc si le menton est sur le côté. Dans ce cas, un repose-menton au centre aide à rapprocher le violon de l'extrémité de l'archet.
Les personnes aux épaules larges et aux bras longs ont tendance à utiliser un appui-menton sur le côté, tandis que les personnes aux épaules étroites et aux bras courts trouveront plus facile de jouer avec un appui-menton sur le dessus du cordier.