Mon avis sur la Heartfield par Fender Talon II

La Heartfield Talon est une découverte rare dans le monde de la guitare, mais si vous avez la chance d'en trouver une, vous devriez la ramasser. Les guitares Heartfield étaient des instruments conçus par Fender et fabriqués au Japon de 1989 à 1993. En plus du Talon, la gamme comprenait plusieurs autres modèles de guitares et quelques guitares basses. 3 meilleures guitares de la série Fender Telecaster Artist

Fender est bien connu pour les classiques américains comme la Stratocaster et la Telecaster. Même si ces guitares ont certainement été utilisées dans le heavy metal au fil des ans, Fender n'a pas fabriqué et ne fabrique toujours pas d'instrument pour concurrencer des marques de métal emblématiques telles que Ibanez et Jackson. 
Les Talon semblaient être leur crack sur le marché du heavy rock, sous le couvert de la sous-marque Heartfield. Et c'est définitivement une guitare faite pour le métal. 
Au cours des vingt dernières années, le Talon s'est évanoui dans l'obscurité, mais il y a une poignée de collectionneurs et d'amateurs qui chérissent encore ce petit bijou. Personnellement, je vois d'où ils viennent. Je suis propriétaire de Talon depuis 1993, et c'est l'une des guitares de ma collection dont je ne pourrais jamais me séparer.

Elle a été ma guitare principale dans plusieurs groupes. Je l'ai utilisé dans des studios d'enregistrement. Au fil des ans, il a été battu, démoli, jeté, reconstruit et poussé à l'extrême. C'est toujours un grand son, et c'est un plaisir à jouer.
Cet article raconte l'histoire de mon Talon Heartfield, et l'héritage de Talon en général. Si vous êtes sur la clôture au sujet d'attraper vers le haut d'une de ces guitares, peut-être d'ici que vous lisez par cette revue la décision sera claire comme de l'eau de roche.
 

Mon histoire avec Talon

J'ai acheté mon Talon Heartfield début 1993. Le propriétaire du magasin l'avait suggéré parce qu'il savait que je jouais dans un groupe de métal. En y repensant, je pense que j'ai peut-être eu un peu de chance d'atterrir cette guitare. En 1993, la ligne Heartfield a été abandonnée et le magasin de guitares où je l'ai achetée savait peut-être que cela allait arriver.
D'après le numéro de série de ma guitare, elle a été fabriquée en 1991, donc elle a dû rester là pendant un moment. D'après la liste de prix disponible sur le site web de Fender, cette guitare a coûté plus du double de ce que j'ai payé pour l'acheter. Ma chance semble avoir été d'être là au bon moment, alors que le magasin voulait se débarrasser de la guitare pour un petit prix.
J'avais joué un Ibanez PR1660 à l'époque, et le Heartfield Talon était définitivement un grand pas en avant. Le nom Heartfield sur la poupée ne signifiait pas grand-chose pour moi, mais les deux petits mots en dessous, oui : par Fender. La présence de leur petit logo m'a convaincu que le Talon pourrait être exactement ce dont j'avais besoin.
 

Talon II Specs

Le Heartfield Talon est disponible en plusieurs saveurs différentes. Certains modèles avaient 22 frettes, d'autres 24. Quelques systèmes de trémolo différents ont été utilisés au fil des ans, principalement Floyd Rose et Kahler, ainsi que différents micros, incrustations sur la touche, de la quincaillerie et même des têtes de lecture inversées pour certains. Les modèles Talon sont identifiés par des chiffres romains de I à V, plus le Talon original qui n'avait pas de numéro.
Mon Talon semble être un Talon II, mais je ne le savais pas avant d'avoir fait quelques recherches.
Specs :
Corps en tilleul
Manche en érable
Touche en palissandre 24 touches
Deux humbuckers DiMarzio et un micro à simple bobinage Fender
Sélecteur à 5 positions
Floyd Rose Original Tremolo
3 plis noir/blanc/noir pickguard
Accordeurs Gotoh
L'arrivée sur le mien est Montego Black.
Au fil des ans, j'ai fait quelques modifications et réparations, mais rien de majeur. J'ai dû remplacer le Floyd Rose Original (par un autre Floyd Rose Original). Les boutons de volume et de tonalité en plastique se sont désintégrés et je les ai remplacés par des boutons noirs moletés, et j'ai ajouté quelques Dunlop Straplocks. A part ça, la guitare est d'origine.
 

Le son

Le Talon est une guitare sombre et résonnante grâce à son corps en tilleul. Débranché, je le comparerais d'une certaine façon au boisé d'une basse debout. J'ai d'autres guitares en bois de basse, mais elles n'ont pas tout à fait la même chaleur que le Talon.
Le Humbucker DiMarzio en position pont est un pickup chaud avec un bon grognement dans les médiums. Il a un bon rendement sans pour autant offrir une bonne séparation et articulation des notes. Je l'ai utilisé pour tout, du glam metal des années 80 à l'extrême death metal, et ça revient sans cesse.
Le micro du manche sonne bien aussi, mais j'ai toujours eu du mal à équilibrer l'égaliseur de mon ampli pour que le passage d'un micro à l'autre sonne bien. C'est pour cette raison que je n'utilise généralement que le micro du manche pour des sons propres.
Le bouton de tonalité a une fonction agréable qui aide un peu avec ce problème. Sur à peu près toutes les autres guitares que j'ai possédées, je monte le bouton de tonalité à dix la plupart du temps. Mais le Talon a une encoche centrale sur la commande de tonalité, comme s'il avait une électronique active (ce qui n'est pas le cas). Je garde le bouton de tonalité à cette encoche du milieu, et je peux ensuite l'augmenter pour augmenter les aigus lorsque j'utilise le micro pour le manche.
Le seul véritable défaut que j'ai avec le Talon, c'est le sustain, mais c'est peut-être parce que j'ai été gâté par des guitares à manche fixe avec des cordiers à barre d'arrêt au fil des ans. Les tremplins de verrouillage ont tendance à manquer de soutien, mais j'ai toujours eu l'impression qu'ils étaient un peu faibles à cet égard.
 

Fabrication et jouabilité

Quand il s'agit de durabilité et de qualité de fabrication, le meilleur compliment que je puisse faire à cette guitare est qu'elle a survécu avec moi pendant mes vingt ans. Cette pauvre chose a subi beaucoup d'abus au fil des ans, surtout à ses débuts.
Au cours de la dernière décennie environ, il a été mis au pâturage, mais il y a longtemps que c'était ma guitare et que j'en jouais à fond. Pendant une partie de cette période, je n'avais même pas de dossier en bonne et due forme. Il a beaucoup de "caractère" sur tout le corps, surtout sur le dos, un peu de rouille et un petit morceau de bois retiré du corps ici et là.
Mon Talon joue toujours aussi bien qu'il y a vingt ans, même s'il a son lot de cicatrices de bataille. Les modifications et mises à jour que j'ai dû effectuer ont été très mineures. 
Le manche est toujours aussi beau, et probablement le meilleur de toutes les guitares que j'ai jamais possédées, y compris Gibsons, Fenders et Custom Carvins. C'est mince et rapide, comme le cou d'un sorcier Ibanez.
Le trémolo Floyd Rose Original est solide comme un roc, comme il se doit. Même si j'ai changé le pont il y a quelques années, il a toujours le même contre-écrou qu'à l'origine et il a très bien résisté.
Je n'ai eu aucun problème avec l'électronique, ni avec le gauchissement du manche ou le fendillement de la touche. Même les frettes ont étonnamment bien résisté.
Je suppose que mon Talon est un bon exemple de la raison pour laquelle les ailes vintage fabriquées au Japon ont une si bonne réputation.
 

Nouvelles guitares qui sont comme le Talon

Il y a une dizaine d'années, je suis allé chercher un remplacement pour mon Talon. Il me semblait que n'importe quoi avec un corps en tilleul, des humbuckers chauds et un cou rapide serait probablement à peu près la même chose. Honnêtement, c'est dur de trouver quelque chose d'exactement pareil.
Au cours de sa vie, j'ai comparé ma guitare à d'autres superstrats comme le Jackson Soloist (qui a un manche traversant et n'est donc pas le même) et le Dinky (plus proche, mais ils ont généralement un corps en aulne comme une Strat). J'ai même fait fabriquer une guitare Carvin sur mesure avec un manche et un corps en acajou, que je pensais pouvoir approcher.
J'en suis venu à la conclusion que la chose la plus proche d'un Heartfield Talon dans le monde d'aujourd'hui est probablement l'Ibanez RG. Bien qu'il y ait évidemment quelques différences importantes, le RG a une sensation et un son similaires et une construction très similaire. C'est une superstrat étonnante, tout comme le Talon Cœur d'Or.
Donc, si tu as besoin d'une nouvelle guitare comme la Heartfield Talon, je peux aller voir le RG. Mais si vous avez la chance de vous procurer un Talon d'occasion, je vous conseille d'y aller. Il y a de fortes chances que vous l'obtiendrez pour un bon prix.
Ce n'est pas comme si on parlait d'une Les Pauls vintage ou quelque chose comme ça. Une grande partie de la valeur du Heartfield Talon est dans l'œil du spectateur, et si vous êtes assez intelligent pour être ce spectateur, vous pouvez obtenir une bonne affaire sur une guitare cool.
 

La folie autour de la guitare Heartfield Talon

J'ai eu quelques offres au fil des ans de la part de gens qui cherchaient à acheter le Talon. En vérité, je ne vendrais jamais à moins qu'il n'y ait une offre folle sur la table. Bien que les Talons soient prisés par un petit pourcentage de collectionneurs de guitares, je ne pense vraiment pas qu'ils valent autant d'argent.
La valeur sentimentale et le souvenir d'une époque révolue ont beaucoup plus de valeur à mes yeux. Si jamais je devais commencer à vendre mes guitares, le Talon serait le dernier à partir. Je ne sais pas combien il y en a encore, mais je suis heureux d'avoir gardé le mien au fil des ans.
En y repensant, ma vie quand j'ai acheté mon Talon pour la première fois est un grand flou, et pas de la façon dont vous pensez peut-être. J'étais tellement occupé à l'époque, et constamment en mouvement. J'étais à court de temps pour écrire de la musique, m'entraîner seul et répéter avec des groupes, en plus de suivre des cours à l'université et d'essayer de gérer un emploi. Je n'ai pas vraiment réfléchi à ce que j'avais à l'époque dans mon Talon.
Je suis content de l'avoir encore, et je suis content qu'il y ait encore des musiciens qui apprécient cette guitare. Ils sont de plus en plus difficiles à trouver, surtout dans des conditions proches de l'état d'origine, mais il est bon de savoir qu'il y a encore des Fender Heartfield Talons sur le marché.